Le cadre juridique et pénal fait débat au Togo

Le harcèlement des défenseurs des droits de l’Homme est rendu possible par un cadre juridique pénal jugé très vague par des instances internationales de protection des droits humains. Un point de vue que ne partagent pas les autorités togolaises.

Selon certaines organisations, les défenseurs des droits de l’Homme sont victimes de menaces, d’intimidations et parfois d’agressions dans le pays. Ce que démentent les autorités. Pour savoir dans quelle condition travaillent les défenseurs des droits de l’homme au Togo cliquez sur ce lien https://urlz.fr/8ylv .

 

Share Button