CACIT | Contre l'impunité au Togo
EMAIL US AT info@cacit.org
CALL US NOW (228)22 36 00 84
Adhérer

Communique du CACIT pour la lutte contre le COVID-19

LE CACIT APPELLE LE GOUVERNEMENT, LA CLASSE POLITIQUE ET TOUTES LES FORCES VIVES DE LA NATION A SE LEVER TOUS ENSEMBLE POUR LUTTER CONTRE LE COVID-19 DANS NOTRE PAYS

Le Collectif prend acte des mesures prises par le gouvernement pour éviter la propagation du COVID-19 dans le pays et salue l’accompagnement des leaders religieux à faire respecter les mesures prises par le gouvernement notamment en fermant les écoles, les églises, mosquées et autres lieux de cultes et en prenant d’autres mesures spécifiques dans ce sens. Les exemples de l’Italie, de la France, de l’Espagne, de la Chine et des Etats Unies ont démontré que pour lutter efficacement contre cette maladie, il faut anticiper, respecter les mesures d’hygiène, d’auto confinement et de confinement, de la mise en quarantaine etc.

C’est l’occasion d’exhorter le gouvernement togolais à renforcer les dispositions pertinentes en vue de sensibiliser nos concitoyens sur les mesures prises, notamment les sensibilisations en langues nationales et dans les zones rurales. Le CACIT encourage les élus locaux à compléter l’action du gouvernement dans ce sens.

Il apparait clairement que nous sommes dans un contexte de l’urgence de santé publique de portée internationale et par conséquent, les droits fondamentaux de la personne humaine doivent toujours être respectés conformément à l’article 3 du règlement sanitaire international qui dispose : « Le présent Règlement est mis en œuvre en respectant pleinement la dignité des personnes, les droits de l’homme et les libertés fondamentales ». Cela suppose qu’en dépit des situations non prévues ou urgentes, la primauté doit être conservée au respect des droits de l’Homme. Pour ce faire, le CACIT espère que les personnes en détention et les sans-abris ne seront pas laissés pour compte. A terme, il en va de la santé de toute la population.

Le CACIT lance un appel pressant à toutes les forces vives de la nation notamment les opérateurs économiques, les élus locaux, la société civile, les leaders religieux, les leaders communautaires et à toute la population pour accompagner le gouvernement dans ces moments difficiles.

Au nom de la solidarité nationale, il est impérieux d’accompagner l’Etat dans la mise en œuvre des mesures idoines pour limiter la propagation de la pandémie surtout que les infrastructures sanitaires nationales sont moins performantes. En plus de la responsabilité individuelle des citoyens, relativement au respect des mesures de prévention, de protection, le CACIT en appelle à la responsabilité de tout un chacun pour lutter contre la propagation de fausses informations.

Nous lançons un appel pressant aux forces de l’ordre et de sécurité à jouer leur rôle quoique crucial dans la lutte contre la pandémie. Tout en saluant le travail qui se fait, le CACIT les exhorte à prendre la mesure de la situation actuelle dans la mise en œuvre des responsabilités respectives qui leur sont confiées.

Considérant la gravité de la situation le CACIT suggère aux autorités de :

  • Intensifier la surveillance aux frontières (aéroport, port et frontière terrestres…) et la sensibilisation pour réduire l’entrée au pays de personnes susceptibles d’être infectées ;

  • Augmenter et rendre opérationnels, à Lomé dans les autres chefs de lieu de région ou préfecture les lieux de prise en charge des personnes infectées ;

  • Prendre des mesures idoines en vue de prévenir la survenance de la maladie dans les lieux de détention et s’assurer que les sans-abris soient aussi pris en compte dans la stratégie de lutte contre la pandémie ;

  • Créer les conditions idoines et conventionnelles pour les acteurs clefs devant accompagner à la riposte, à savoir le corps médical, les forces de l’ordre et de sécurité et l’armée pour leur garantir un risque Zéro de contamination ;

  • Renforcer le personnel soignant en faisant appel aux retraités ayant les capacités de servir et au personnel soignant en fin de formation ;

  • Renforcer urgemment le plateau technique des centres de prise en charge des personnes infectées ;

  • Faire l’état des lieux des cliniques privés pouvant accueillir les malades et les mettre à contribution ;

  • Lancer un Appel de Fonds de Solidarité Nationale pour juguler la crise ;

  • Renforcer les mécanismes de contrôle pour juguler les spéculations sur les produits de première nécessité ;

  • Prévoir des sanctions adéquates à l’encontre des opérateurs économiques et autres acteurs qui se livrent à la spéculation sur les prix des produits de première nécessité ;

  • Prévoir un plan d’accompagnement et de relance de l’économie en tenant compte des secteurs qui seront gravement touchés ;

  • Mettre en place un mécanisme de suivi des mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus.

Le CACIT lance un appel pressant à la société civile, aux entreprises publiques, parapubliques, privés et à toutes les bonnes volontés, en vue du renforcement du soutien à l’action du gouvernement.

A l’endroit de la population, le CACIT l’encourage à respecter scrupuleusement les mesures prises par le gouvernement et à collaborer efficacement dans cette lutte contre la propagation du virus en utilisant tous les canaux mis à sa disposition notamment la ligne verte 111. Le Collectif exhorte les citoyens à faire attention aux informations qui circulent et à s’abstenir de propager de fausses informations sur le COVID-19. Il rappelle que la propagation de fausses informations ou fake news est susceptible de poursuites et de sanctions.

Au final, le CACIT espère que le Chef de l’Etat lui-même s’adressera officiellement à la Nation togolaise pour rassurer sur les mesures prises pour faire face à cette pandémie en ce qui concerne le Togo.

Puisse la volonté de contribuer au respect du droit à la vie et à la dignité humaine soutenir nos actions en cette période.

Lomé, le 23 mars 2020

 

Le Président,
Me Claude AMEGAN