CACIT | Contre l'impunité au Togo
EMAIL US AT info@cacit.org
CALL US NOW (228)22 36 00 84
Adhérer

Communiqué du Conseil d’Administration du CACIT relatif aux allégations de détournement de fonds des victimes de tortures

rapports-corriges Depuis quelques jours, des informations relatées sur les réseaux sociaux et sur les antennes de certains medias font état d’un différend entre le CACIT et ASSVITO, qui accuse le CACIT d’avoir détourné des ressources appartenant aux victimes de torture. Surtout que   cette accusation fait peser cette présomption de délit sur le Directeur exécutif de la structure.

Le Conseil d’administration tient à exprimer ici son étonnement et son mécontentement par rapport à cette campagne de dénigrement en se fondant sur les éléments suivants :

  1. chaque année, ses comptes sont contrôlés  par des cabinets agréés à cet effet ; les résultats et observations sont envoyés à qui de droit et les recommandations mises en œuvre au fur et à mesure ;
  2. la procédure d’éligibilité au Fonds de contribution volontaire des Nations Unies est une procédure concurrentielle connue et que toute association qui le souhaite peut en faire la demande.
  3. les multiples rencontres devant le HCDH qui ont permis de dire aux responsables de ASSVITO que c’est un projet du CACIT                au bénéfice des victimes de torture, qu’elles soient ou non membre de l’ASSVITO ;
  4. nonobstant ce projet, le CACIT a toujours assisté les victimes de tortures et de violations de tous ordres des droits de l’homme depuis sa création.

Au regard de ce qui précède, le Conseil d’Administration tient à :

  1. rassurer l’opinion que le CACIT n’a jamais détourné un quelconque fonds appartenant aux victimes ;
  2. préciser que le fonds en question prévoit trois types d’assistance qui ont toutes été effectivement octroyés aux bénéficiaires : juridique et judiciaire, médicale (consultation, analyse et achat de médicaments), et sociale (activité génératrice de revenus) ;
  3. mettre sur son site internet les différents rapports liés à ce projet.

Au demeurant, prenant acte des accusations portées à l’encontre     de son directeur exécutif en la personne de monsieur André Kangni AFANOU relatives à des supposés détournements de fonds à des fins personnelles, le Conseil d’Administration après investigations  et analyse des audits, des rapports de gestion  et aux termes              des procédures y relatives en son sein, renouvelle entièrement   sa confiance à monsieur André Kangni AFANOU.

Toutefois, en vue de mettre fin définitivement à cette affaire  qui trouble la sérénité du personnel de l’association et jette du discrédit sur l’ensemble de la société civile togolaise, le CACIT  est disposé à participer une fois encore à toute initiative de bonnes volontés qui aurait pour but d’aplanir les divergences de points de vue entre ASVITO et le CACIT. Si au bout de cette démarche, les diffamations se poursuivent directement ou indirectement  à l’encontre du CACIT ou de son directeur exécutif sur des sujets en lien avec leur engagement professionnel, le CACIT n’aura d’autres choix que d’exercer les droits reconnus à nous par la législation de notre pays.

 

Fait à Lomé, le 18 novembre 2016

Le Conseil d’Administration   rapports-corriges

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.