La nuit des droits de l’Homme édition trois, les lauréats sont connus

Les acteurs étatiques et non étatiques ayant le plus contribué à la promotion et la protection des droits de l’Homme à travers leurs activités au cours de l’année 2018 sont désormais connus.

C’est au cours de la grande soirée de la « Nuit Des Droits de l’Homme » tenue le samedi 23 février 2019 à Lomé.

Initiée par le Collectif des Associations Contre l’impunité au Togo et ses partenaires, cette soirée honorifique a dévoilé au grand public les défenseurs des droits humains les plus performants dans leurs domaines.

Ils étaient une trentaine d’organisations de la société civile, ONG internationales, médias, acteurs et artistes engagés à avoir candidaté dans les onze différentes catégories retenues pour l’occasion.

Ainsi, dans la catégorie « droits à la santé », l’ONG Aimes-Afrique est venue en tête de lisse devant les associations ANAVIE et les Zopitaux et moi.

Voici entre autres les lauréats dans les autres catégories :

Droits des enfants : ONG Maison des droits de l’enfant

Droits des femmes : ONG Dimension Humaine

Lutte contre la corruption et les infractions assimilées : Alliance Nationale des Consommateurs et de l’Environnement (ANCE)

Droits des détenus : ONG Village Renaissance

Droit à un environnement sain : ONG STADD

Droit à une justice équitable : Le juge Ernest Koffi BIGNANG, Président de la Chambre d’Accusation de la cour d’appel de Lomé et l’avocat Me AMEGAN Kokou claude

Acteurs engagés pour la justice sociale : ANOUMOU KOUASSI RODOLPHE

ONG Internationales : COMPASSION INTERNATIONALE

Artistes engagés : TESSILIM ADJAYI

Médias engagés en faveur des droits de l’Homme : Djena.info  et  Kanal fm

Il faut noter que des prix de reconnaissance ont été attribués aux acteurs qui se sont démarqués par leurs activités en faveur des Droits de l’Homme.

Il s’agit du Père Sanvee pour ses actions en justice sociale, du Docteur Gouta Davi K. Honoré de la polyclinique saint Antoine de Padou, pour son accompagnement aux victimes des manifestations publiques.

Egalement le Directeur de l’Administration Pénitentiaire et de la réinsertion IDRISSOU Akibou , le PROCEMA et le Ministère de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation pour les actions en faveur de la femme et des enfants

Share Button