Remise d’attestations de fin de formation à 27 Détenus membres du Club Alerte CACIT de la prison civile de Lomé.

Dans le cadre de ses activités de monitoring dans les lieux de détention au Togo, le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo avec l’appui de son principal partenaire l’ONG Pain Pour Le Monde (PPLM), a initié une série de formations à l’endroit des détenus membres de son Club d’alerte à la Prison Civile de Lomé au cours de l’année 2016. Au bout de plusieurs mois de formation, des attestations ont été délivrées aux participants à travers une cérémonie qui s’est déroulée ce mardi 07 mars 2017 en présence des responsables de la Direction de l’Administration et de la Réinsertion  (DAPR).

Ils sont en tout 13 femmes et 14 hommes à avoir reçu leur attestation de fin de formation après avoir suivi 45 modules sur le leadership et les droits de l’homme durant l’année 2016.

Cette formation intervenue dans le cadre des activités du Club d’Alerte CACIT dénommé ‘’LA SENTINELLE’’, vise à outiller les détenus sur leurs droits et devoirs d’une part et d’éveiller en eux des capacités de leadership d’autres part afin d’aboutir à une lutte efficace contre la récidive et de promouvoir leur réinsertion sociale à leur sortie de prison.

Pour les récipiendaires, cette formation leur a été énormément bénéfique. Pour certains, elle a impacté leur caractère et pour d’autres, elle leur a redonné l’espoir perdu durant leur détention. Désormais, pour eux une meilleure vie après la prison est encore possible !

La cérémonie a connu entre autres la présence du Directeur de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion Akibou IDRISSOU, du Directeur Exécutif par intérim du CACIT, Ghislain Koffi NYAKU et de la chargée du monitoring du CACIT, Rose Akofa DEGBOE. Pour le DAPR « L’Etat ne peut pas tout faire… et le CACIT l’a compris… ». Il l’a donc félicité pour cet accompagnement très utile au développement du volet réinsertion des détenus dont il a la charge. Le Directeur Exécutif a.i. du CACIT pour sa part, n’a pas manqué durant son allocution de rappeler le contexte dans lequel le CACIT a mis en place les clubs d’alerte, notamment à la prison de Lomé et de Tsévié, les objectifs visés au travers de ces clubs et de remercier les récipiendaires pour leurs participations actives aux différents modules de formation.

Notons que pour les prochaines étapes, les récipiendaires auront, à leur tour, à former les autres détenus de la prison.

 

                                                                                                                                                             Josiane GNANDE

 

Share Button

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.