CACIT | Contre l'impunité au Togo
EMAIL US AT info@cacit.org
CALL US NOW (228)22 36 00 84
Adhérer

Togo : des défenseurs des droits de l’Homme et des journalistes en atelier d’échanges et de partages sur le MNP

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT),  a organisé hier, 13 février 2018, en collaboration avec l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT), en mission au Togo, un atelier d’échanges et de partages sur les Mécanismes Nationaux de Prévention  (MNP) de la Torture à l’endroit des défenseurs des droits de l’Homme et des journalistes.

Ce mardi, une mission d’experts de l’OMCT au Togo, du 12 au 17 février, au cours d’un atelier qu’il a initié sur les MNP, veut mobiliser la société civile togolaise pour accompagner l’opérationnalisation du MNP.

Remerciant les participants à l’atelier, dans son mot de bienvenue, le Président du CACIT, M. Spéro Mahoule, a  salué le travail qu’abat l’OMCT au Togo, notamment aux cotés du CACIT, dans la lutte contre la Torture.  Il a aussi émis le vœu de voir le MNP opérationnel au Togo dans les prochains mois et convié toutes les organisations de défense des droits de l’Homme et des journalistes à œuvrer pour que prenne fin la Torture dans le pays.

Pour le représentant de la Secrétaire d’Etat aux droits de l’Homme, le présent atelier est venu à point nommé. En effet, il est dans le cadre de permettre au  «  gouvernement de renforcer ses actions de prévention de la Torture »  Aussi, a-t-il ajouté que le MNP permettra de « susciter un changement de comportement des agents indélicats, et d’améliorer la collaboration ave les organisations de la  société civile sur la question de la Torture ».

En réalité, à cet atelier, plusieurs thèmes ont été abordés. Il s’agit de : « l’utilité du MNP dans la lutte contre la torture », animé par M. Gaétan Zongo, Juge à la Cour d’appel de Ouagadougou, Spécialiste des droits de l’Homme et émissaire de l’OMCT ; « Etat des lieux du MNP au Togo », présenté par le Juge au Tribunal de Lomé Palamwé Ayim, Commissaire à la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) ;et  « Rôle du Comité contre la Torture (CAT) et du Sous-comité de Prévention de la Torture (SPT) dans la lutte contre la Torture », exposé par Mme Caroline Bàrbara, Coordinatrice des droits des enfants à l’OMCT et M. Zongo.

Par ailleurs, les participants à l’atelier  ont fait des travaux en groupe pour définir des actions et stratégies à mener, ainsi qu’un calendrier pour l’opérationnalisation du MNP au Togo.

Il faut dire que les MNP, en tant qu’organismes nationaux, visent à  organiser des visites régulières dans tous les lieux de détention pour faire des recommandations aux autorités ; et à contribuer à des réformes législatives et réglementaires qui vont dans le sens de l’amélioration des conditions de vie en milieu carcéral

Au Togo, en novembre 2017, une loi organique relative à la CNDH devant lui permettre de mettre en œuvre le MNP, a été votée. Mais, quelques irrégularités ont été soulevées par la Cour constitutionnelle. Selon le Président de la CNDH, rencontré par la mission de l’OMCT, le texte sera probablement adopté lors de la prochaine session ordinaire de l’Assemblée nationale. Elle est prévue pour le mois de mai.

Tofic DJIRAM

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.